L’Observatoire de la Dignité Humaine, initiative GLSREP

CLIPSAS

L’ODH-HDO outil de communication du XXIème Siècle!

3ème intervention du GM de la GLSREP à Rotterdam le 29 mai2016

L’ODH-HDO outil de communication majeur du XXIème Siècle, à l’usage de la franc-maçonnerie libérale et universelle!

I / Avec l’Observatoire pour le respect de la Dignité Humaine, le CLIPSAS se dote enfin d’un outil moderne et performant de communication.

Cet Observatoire, né des Obédiences membres du CLIPSAS , décline d’une manière opérative les principes de la dignité humaine en relation avec la liberté absolue de conscience.

Le rapport périodique, véritable témoin et thermomètre de la dignité humaine dans le monde, sera publié par l’ODH en donnant, si nécessaire, les alertes et recommandations par pays et continents. Il constituera à terme, une base de données sans précédent dans l’histoire de la franc-maçonnerie.

Ce témoignage annuel confortera l’image institutionnelle de la franc-maçonnerie humaniste et libérale dans le monde.

Les francs-maçons seront les témoins, les chroniqueurs et la mémoire de leur temps.

Rappelons à ce sujet que chaque maçon et chaque loge doivent entretenir « un devoir de mémoire » suite aux Statuts de Schaw de 1598-99.

Nous démontrons ci-dessous que l’ODH-HDO a des vertus multiples en matière de communication:

1/ Son usage sera d’abord interne à la franc-maçonnerie en ce sens que tous les francs-maçons des obédiences adhérentes au CLIPSAS seront consultées via les Grandes Maîtrises et les Vénérables Maitres pour aider à rédiger « le rapport annuel pour le respect de la Dignité Humaine ».

Ainsi L’ODH-HDO sera un outil de communication interne où le franc-maçon de base comprendra l’utilité et l’intérêt du CLIPSAS dans le paysage maçonnique et médiatique mondial. Sa voix sera « entendue » et « agrégée » aux autres apports de son obédience et de son pays à l’adresse du CLIPSAS.

C’est ainsi que le CLIPSAS en consultant annuellement les obédiences affirme sa légitimité et son utilité institutionnelle au sein de la franc-maçonnerie mondiale, confortant ainsi son rôle de liaison et d’information inter-obédientielle.

Un courant ascendant et descendant s’établira (enfin!) entre le sommet et la base, mais aussi entre les obédiences chargées d’agréger leurs rapports.

Il s’agit ici de communiquer et de rassembler ce qui est épars au sein de chaque loge en vue d’un apport obédientiel cohérent, puis les rapports obédientiels seront agrégés en 2 rapports nationaux et continentaux

2/ C’est aussi un outil prodigieux de communication entre institutions.

Le CLIPSAS est déjà une ONG et à ce titre communique avec l’ONU dans ses instances de consultation comme L’ECOSOC. Donc le CLIPSAS prétend être une institution. L’ODH-HDO lui donne les moyens de cette prétention.

Désormais le CLIPSAS grâce à l’ODH-HDO communiquera avec plus de crédibilité vis-à-vis de ses interlocuteurs institutionnels, ONU, UNESCO etc.

Elle sera à terme l’institution de référence mondiale en matière de dignité humaine.

Il s’agit ici de réunir ce qui est épars entre les obédiences nationales ou régionales en vue d’un rapport national et continental cohérent de type institutionnel, sérieux, compréhensible par les institutions internationales qui demandent des informations, des synthèses, des propositions.

3/ Enfin c’est un outil de communication majeur avec les médias du monde entier.

Le but à atteindre sera que le rapport annuel deviendra ce qu’on appelle en communication journalistique un « marronnier » (un arbre qui fleurit et porte des fruits chaque année à la même date). Nous créerons ainsi un « rendez-vous presse international » :

Le président du CLIPSAS en compagnie du Directeur de l’Observatoire ODH-HDO et des observatoires continentaux, feront une communication aussi attendue que celle d’Amnistie Internationale ou Médecins sans Frontières ou Journalistes Sans Frontières, etc.

C’est ici un travail quasi professionnel de communication journalistique, de la franc-maçonnerie universelle, à l’adresse des médias, qui mettra en valeur nos principes, en se gardant de toute instrumentalisation abusive.

II / Cette nouvelle plateforme de communication de la franc-maçonnerie universelle appelle de nombreux développements optionnels :

a/Comment délibérer et relater sans être instrumentalisé et en respectant la voix et la diversité des contributeurs ?

b/Comment ne pas alerter, après avoir vu, entendu et constaté une atteinte à la dignité humaine ?

c/Comment communiquer durablement sans la présence de « permanents spécialisés », et appointés grâce aux subventions européennes et onusiennes que cette ONG obtiendra ?

Répondre à ces questions c’est définir l’exposition institutionnelle et médiatique de la franc-maçonnerie du XXIème Siècle.

III / Notre approche remet l’homme au centre de nos préoccupations, en symbiose avec un environnement durable :

La franc-maçonnerie s’expose sans se dévoiler au plan initiatique, instaurant ainsi un « new deal » éthique, verbalistique et pratique.

La franc-maçonnerie s’engage donc moins dans une orthodoxie « hors sol » et plus dans une orthopraxie adaptée aux réalités de la condition humaine, sans perdre de vue ses principes de base et valeurs.

Ces questions éthiques et structurelles seront au centre de nos préoccupations dans quelques années, elles participeront au changement de paradigme auquel l’humanité sera confrontée.

Nous devons nous garder de tomber dans une déviance politicienne, il en va de notre crédibilité.

Pour être crédible, il faut faire nos preuves.

Il s’agit d’établir par pays et par continent une grille non exhaustive de « critères » mesurables relevant de la dignité humaine. (Le terme « critère » est probablement mal choisi, mais il autorise la mesure de la progression ou de la régression suivant la graduation du thermomètre. Il permet en outre de se mettre en accord notamment, avec la terminologie « onusienne » des critères de convergence pour le développement durable de l’agenda 2020/2030, sur lesquels l’ECOSOC travaille).

Même si ces « critères » seront directement inspirés de ceux dégagés par les Nations –Unies, ils devront être enrichis des évolutions et objections de chaque contributeur. De la diversité d’approches nationales et continentales naîtra la crédibilité de l’ODH-HDO.

L’audience mondiale sera d’autant plus méritée que chaque obédience participera à cette action. Nous considérons dors et déjà que la contribution même partielle de chaque obédience justifie sa présence utile et délibérante au sein de l’ODH-HDO. Il n’y aura pas d’ODH-HDO sans travail effectif de constat, de réflexion et de synthèse.

Il faut donc mettre en place par continents une méthode adaptée.

Je ne doute pas que l’enjeu de l’ODH-HDO crée un engouement et des critiques « constructives » à la mesure de l’enjeu.

Le CLIPSAS est né d’une bonne idée et d’une volonté commune, l’ODH-HDO est né d’une bonne idée émise et votée à l’unanimité à NY, confirmé par « l’Appel de Rotterdam » fait à l’adresse des francs-maçons et au Monde.

Soyons à la hauteur de nos engagements, de nos convictions et de notre Appel.

Nous serons jugés sur nos réalisations dans un but d’intérêt général.

Ce sont les générations futures qui vous regardent.

(Vous transmettez vos articles en format « word » à: contact@odhhdo.org )

E.°.R.°. Rapporteur ODH-HDO 2016/2017

Rapport de L’Observatoire de la Dignité Humaine dans le monde 2019 (ODH 2019)

Le CLIPSAS 2019 à Montréal, sous la présidence de Franç.°. Pado.°. à rendu son premier rapport international sur la dignité dans le monde.

Ce premier rapport est né de l’Appel de Rotterdam du 29 mai 2016, initié rédigé et présenté par la GLSREP via son G.°.M.°.  E.°. R.°..

Dans cet appel les 130 Obédiences membres du CLIPSAS se sont engagés à créer un Observatoire de la progression et de la régression de la Dignité dans le monde (ODH).

Notre volonté reposait sur l’utilité concrète de l’action de la franc-maçonnerie dans le monde. Il manquait à cette franc-maçonnerie qui se disait « universelle » un instrument de mesure qui permettait, face aux tentations destructrices à l’œuvre dans le monde, de valoriser un plus grande humanisation de l’Homme. Naturellement cette valorisation devait se faire dans le respect des diversités culturelles.

C’est donc naturellement le G.°.M.°. Dam.°. Cha.°. reçut mandat de diriger et concrétiser cette initiative. Nous lui devons la structuration et la coordination des travaux études et recherches qui ont permis ce premier rapport.

Ci dessous le lien qui permet l’accès au site de l’ODH

https://odhhdo.over-blog.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *